Étude de cas : EDF Pulse Africa, une compétition sur le thème de l’accès à l’énergie en Afrique

EDF Pulse Africa : soutenir les meilleures innovations qui contribuent au développement énergétique du continent


De 2000 à 2012, la demande en énergie a augmenté de 45% en Afrique. Si en Afrique du Sud ou dans certains pays d’Afrique du Nord le taux d’électrification se rapproche de 100%, certaines zones rurales, notamment en régions subsahariennes, atteignent à peine 5%. Aujourd’hui, près de 600 millions de personnes et 10 millions de petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique subsaharienne n’ont pas accès à l’électricité.

Les technologies numériques représentent dès lors une occasion incroyable de mettre en œuvre de nouvelles façons de générer, distribuer et consommer de l’énergie; tout en surmontant certains des principaux défis (coût, accessibilité, empreintes carbone). Le paiement mobile, le big data, la blockchain et l’impression 3D ont ainsi déjà un impact sur la conception des systèmes énergétiques.

Une identification méthodique :

L’Afrique devient ainsi une terre d’innovation et d’expérimentation permettant aux entrepreneurs et aux entreprises de prototyper de nouveaux produits et services et inventer les modèles énergétiques de demain. Afin de révéler et accompagner les innovateurs africains au service du développement énergétique du continent, l’Agence l’Oreille accompagne le groupe EDF dans le lancement de la première édition du concours EDF Pulse Africa.

Après avoir réalisé un mapping pour identifier les écosystèmes d’innovateurs présents sur le continent dans le secteur de l’énergie et cartographié l’état de l’accès à l’énergie et des besoins par régions / pays, nous avons mobilisé notre réseau d’incubateurs et start-ups afin de pousser le prix localement.

Du 28 août au 8 octobre 2017, une centaine de start-up africaines (depuis environ 25 pays) ont candidaté dans l’une des 3 catégories suivantes :

  • La production électrique off-grid : les solutions de production et/ou de stockage d’électricité en zones hors réseaux dites off-grid.
  • Les services et usages électriques : les produits ou services innovants à faible consommation électrique.
  • L’accès à l’eau grâce à l’électricité : les solutions électriques innovantes permettant l’amélioration de l’accès à l’eau portable ou à usage agricole.

Les trois lauréats seront désignés les 18 et 19 décembre 2017. Ils pourront obtenir jusqu’à 15 000 euros ainsi que des solutions de développement concernant leurs projets respectifs.